Corporate Venture

Pourquoi créer un fonds de Corporate Venture ?

Innovation + Corporate Venture = création de valeur

 

Alors que notre monde devient de plus en plus compétitif, les entreprises doivent s’adapter à l’évolution constante des marchés. Les start-ups ont fait un bond à l’échelle mondiale et ont commencé à transformer des industries entières. Airbnb ou Uber ont révolutionné notre façon de voyager ou de réserver des trajets et Deliveroo ou Doordash, plus récemment, avec la livraison de plats. De nouveaux business models doivent être alimentés par le capital-risque pour s’approprier leurs marchés respectifs. En conséquence, l’innovation est très appréciée par les marchés financiers. Ainsi, la valorisation boursière des principaux acteurs technologiques a connu une montée en flèche. Le tableau ci-dessous montre comment le classement des leaders par capitalisation boursière a radicalement évolué en moins de deux décennies. 

 

Les plus grandes entreprises par capitalisationet

 

Dans ce contexte, le Corporate Venture est en plein essor car les entreprises et grands groupes tiennent désormais compte de l’impact des innovations sur leur secteur. Les investissements en Venture Capital réalisés par des Corporates en 2018 ont ainsi représenté 180 milliards de dollars (1), soit une augmentation de 55 % par rapport à 2017. Aujourd’hui, les trois quarts des entreprises du Fortune 100 sont actives sur le secteur du Corporate Venture et 41 d’entre elles disposent d’une équipe dédiée (2). 

 

Donc, pourquoi créer une équipe pour le Corporate Venture ? 

L’objectif principal de Corporate Venture pour l’entreprise est de créer de la valeur stratégique et, dans une plus large mesure, de développer une vision à long terme afin de devenir et/ou de rester leader sur son marché. 

 

 

Quand sécurité et flexibilité sont possibles avec le Corporate Venture

 

Le Corporate Venture permet d’innover,  d’être agile et de tester de nouvelles technologies grâce à des partenariats avec des startups. L’entreprise peut s’appuyer sur les startups qui peuvent lancer plus facilement de nouveaux services sur de nouveaux marchés, analyser les effets et ajuster après avoir collecté les premiers feedbacks. Par exemple, une compagnie d’assurance a investi dans une startups analysant les profils Facebook afin d’ajuster le prix de l’assurance (avec le consentement de l’utilisateur). Pour l’assureur, cela aurait été trop risqué en termes d’image de lancer ce produit sous sa propre marque. Toutefois, sur le fond, cette technologie peut lui permettre d’anticiper les risques systémiques qui pourraient avoir un impact important sur la façon dont il se réassure. 

Le Corporate Venture permet de sécuriser des opérations importantes à long terme. Wendell Brooks, président d’Intel Capital a mentionné un cas intéressant : « Nous avons investi dans plus d’une douzaine de startups différentes pour aider à créer la technologie révolutionnaire Intel RealSense« . 

Le Corporate Venture permet de réduire le risque d’opérations de fusions-acquisitions en évaluant les start-ups sur une longue période, tant quantitativement (états financiers, etc.) que qualitativement (complémentarité de l’équipe, qualité de la relation, etc.). Par exemple, des entreprises ont été contraintes d’effectuer de fortes dépréciations d’actifs financiers à la suite d’opérations d’acquisitions de startups. La prise de participation minoritaire peut favoriser les synergies après l’acquisition effective lorsque les deux activités sont complémentaires. Depuis l’entrée de la société mère dans le capital de la start-up, une due diligence efficace est mise en place. Par conséquent, une évaluation aussi approfondie avant l’acquisition augmente les chances de réussite d’un rapprochement futur. 

Le Corporate Venture permet à la société mère d’accélérer sa transformation numérique en faisant partie de l’écosystème de l’innovation ouverte et en générant un flux d’affaires important. L’acquisition d’une participation minoritaire au sein d’une start-up est une opportunité pour la société mère de s’associer à la start-up et de faire partie de son écosystème. Des échanges fructueux avec des start-ups, incubateurs, accélérateurs similaires permettent de suivre les tendances et d’identifier des opportunités. De nombreuses jeunes entreprises brillantes sont capables de co-construire un écosystème pour une société mère. Par exemple, la Banque Postale, qui détenait initialement 10% de fintech KissKissBankBank, a décidé d’acquérir la société en totalité en 2017,  » une première étape dans la création d’un écosystème Fintech autour de la Banque Postale  » comme l’a mentionné Olivier Lévy-BarouchVice-Président Stratégie et Développement de la banque.  

Le Corporate Venture permet aussi à l’entreprise de véhiculer une image innovante sur son marché. L’entreprise prouve qu’elle peut sortir des sentiers battus en faisant la promotion de futurs domaines d’intérêt clés et en étant active dans l’écosystème.  

 

Quand le Corporate Venture aide à créer et à étendre les relations

 

Unentité de Corporate Venture crée des partenariats avec des startups complémentaires à l’activité de la société mère. Des collaborations fructueuses mènent à des « multiplicateurs » d’innovation lorsque les deux parties mettent en commun leurs ressources et leurs compétences pour créer une solution viable répondant à une problématique sur un marché donné.

Google avec Nest en est un exemple.

Google surperformait en logiciels mais accusait un retard en équipement informatique. Le groupe souhaitait pénétrer le milieu de la maison intelligente et a donc décidé de s’associer à Nest en 2011 comme investisseur via sa série B. Le partenariat s’est élargi avec un autre investissement de Google Ventures en 2012 dans le cadre de sa série C. Google étant convaincu que la technologie pourrait apporter une réelle valeur ajoutée à son produit maison (Google Home vs Amazon Alexa) acquiert l’entreprise. En 2018, Nest opère toujours dans le monde entier, sous la direction de Google, et Google Home permet à la voix de commander les produits Nest. La même année, selon Slate, « les appareils Google Home rattrapent rapidement les appareils Amazon Echo dans les ventes mondiales et les ont peut-être déjà dépassés ». Ce partenariat a d’abord permis à Google de suivre  l’activité et les progrès de la start-up, avant de prendre la décision stratégique d’acquérir l’entreprise.  Google dispose désormais d’un accès exclusif aux produits et technologies de Nest.  En la combinant au développement de Google Home, il a ainsi pu renforcer sa position sur le marché. 

Le partenariat avec une startup est aussi un moyen de trouver des talents auprès de jeunes entreprises et de les embaucher à un stade ultérieur. En ce qui concerne l’exemple de Nest, Google a non seulement acquis des expertises pointues en matière de maisons intelligentes, mais il également recruté deux anciens ingénieurs de Apple, Tony Fadell (également co-créateur de l’iPod) et Matt Rogers. Une image innovante permet de recruter des jeunes diplômés à haut potentiel au lieu de les envoyer à la concurrence. Une façon plus naturelle et convaincante de recruter plutôt que d’utiliser des plateformes de recrutement ou des cabinets spécialisés.

 

qui sont aussi financièrement rentables

Non seulement la société mère bénéficie de la création de valeur, mais elle peut également percevoir des gains financiers. Les sorties sont toujours disponibles pour la société mère, en particulier en période de croissance du marché du capital risque. En 2018, les sorties financées par du capital risque ont presque doublé à l’échelle mondiale pour atteindre le chiffre record de 165 milliards de dollars (4) par rapport à l’an dernier, où « plus de 95 % des parts de CVC ont affiché des rendements positifs «  (5). La vente d’une participation à la suite d’une erreur stratégique est davantage considérée comme un moyen « d’être payé pour apprendre » (comme le PDG d’Intel Capital l’a mentionné dans les avant-propos du guide World of Corporate Venturing 2019) plutôt qu’un échec. 

Enfin, l’innovation est désormais primordiale pour les entreprises, et la concurrence forte pour attirer les meilleures startups.  Les relations existantes favorisent donc l’acquisition au détriment des concurrents.

La start-up aura généralement un large choix entre investisseurs institutionnels, Business Angels, Venture Capitalists et fonds de Corporate Venture.  Tous peuvent fournir de l’argent et de l’expertise. Les fonds de Corporate Venture peuvent, en plus de cela, apporter leur image de marque (notoriété de la société mère), de fortes expertises sectorielles ainsi qu’un « accès au leadership, ce qui est un énorme avantage » (Dan Source, VP du développement commercial de WhiteSource).  

Ainsi, le Corporate Venture – s’il est bien exécuté – améliore et sécurise l’innovation externe, diffuse une image positive de la société mère, ramène des talents tout en dégageant des retours positifs.

 

Sources:

(1) Global Corporate Venturing 2018

(2) Forbes

(3) Preqin

(4) rapport BCG: «comment les meilleurs entrepreneurs d’entreprise continuent de s’améliorer»

 

 

 

STARTUPS
close slider

Contactez-nous !

Si vous êtes un entrepreneur, que votre startup est déjà lancée et que vous cherchez des investisseurs pour soutenir votre développement, soumettez-nous votre projet.

Pour toute autre raison, envoyez-nous un message et nous vous recontacterons très vite.